De la paperasse, il y en a eu (un peu) mais le gros nous attend !

Voici en les diverses formalités que l’on devra ou que l’on a du faire :

  • visas à prévoir pour chaque pays visité ou traversé. D’après les informations que l’on a pu trouver, on a besoin d’un visa pour l’Australie et d’un visa pour les Etats-Unis. Pour les autres pays, soit il n’y a pas besoin de visa, soit ce sont des visas qui s’achètent en entrant dans le pays (en particulier les pays de l’Asie du Sud-Est).
    Alors concernant les Visas, si vous voulez garder un peu de liberté dans le choix de l’itinéraire au cours du voyage, vous devrez à chaque fois trouver les informations des pays à visiter. On a parfois remarqué que le “visa on arrival” est disponible si on entre dans le pays par un aéroport, alors que par voie terrestre il faut avoir un visa déjà acheté et prêt dans son passeport. Pour avoir un visa, pas de secrets, vous devrez soit passer par une agence qui offre (contre rémunération) ce service, soit aller à l’ambassade du pays en question et aller acheter votre visa. Il y a aussi des destinations où on paie simplement une taxe en arrivant à la douane. Dans ce cas-là, essayez de bien connaître le montant du visa car il est courant que l’employé essaie de vous faire payer plus… Essayez aussi d’avoir le montant en monnaie locale (pas toujours possible) ou en USD, car sinon ils n’auront pas le change… !
    Si vraiment vous voulez visiter un pays qui nécessite un visa prenez le max de renseignements avant votre départ, c’est plus facile à faire via l’ambassade du pays en CH qu’en route. Et voyez si vous pouvez déjà acheter le visa en avance (ce n’est pas toujours possible).
  • assurance annulation : comme les billets d’avion ont été achetés et que cela a représenté une certaine somme, on a veillé à avoir une assurance annulation en ordre. On était au TCS et on a mis à jour notre couverture (on a pris le livret ETI Monde), ainsi pas de mauvaise surprise en cas d’annulation de dernière minute pour justes motifs.
    On n’a pas eu à l’utiliser, tant mieux…
  • aux formalités diverses (passeports, actes de naissance en anglais certifiés pour l’Afrique du Sud, etc…) : OK pour l’Afrique du Sud (certificat de naissance officiel en anglais), pour le reste on n’a pas trouvé d’informations qui fait référence à des documents autres que les visas ou les passeports.
    Il est recommandé avec les enfants de prendre des actes de naissances originaux. On en a eu besoin en AFS, mais aussi en Polynésie pour certaines cartes de réduction (AirTahiti) qui n’acceptaient pas les copies ou les scans de ce document. Prévoyez aussi quelques photos passeport de toute la famille, en divers formats (les photo passeport standard, mais aussi les plus grandes utilisées en Asie) et avec le fond arrière blanc. 
  • permis internationaux : délivré chez nous par le TCS sur simple présentation du permis et d’une photo. Il doit s’accompagner du permis de conduire suisse.
    On nous l’a demandé à chaque agence de location de voiture. Aucun problème avec le doc délivré par le TCS
  • carnets de vaccination : seulement nécessaire si on traverse des pays dans lesquels des vaccins obligatoires sont demandés. En particulier, si le vaccin de la fièvre jaune est nécessaire pour un pays traversé, vous devrez obligatoirement avoir un carnet de vaccination qui atteste que vous avez été vacciné contre la fièvre jaune dans un centre agréé.
    On ne nous l’a jamais demandé mais on n’est pas allés dans des pays où la fièvre jaune est nécessaire.
  • à tous les documents importants à avoir sur nous mais aussi en numérique à quelque part accessible en cas de perte : passeports, cartes bancaires, numéros d’urgence, etc…
  • aux diverses attestations d’assurances à avoir avec nous (RC, assurance maladie, etc…)
    On a du prévoir des attestations d’assurance pour entrer à Cuba. Demandé par email à notre assureur et reçu en PDF quelques jours plus tard. Au final, pas eu besoin de le présenter à notre arrivée sur le territoire.
  • on a aussi contacté une série d’entreprises auprès de qui on a des contrats (téléphonie mobile, TV, etc…) afin de s’assurer des temps de résiliation éventuels et de ne pas devoir au final payer 6 mois dans le vide pour un abo de mobile… Bonne nouvelle, presque tous proposent la possibilité de suspendre quasi du jour au lendemain l’abonnement / les services utilisés sans frais pour autant que cela ne dépasse pas une année. On pourra ainsi reprendre nos numéros de mobile à notre retour (il va y en avoir des Whatsapp à lire 🙂 !!)
    Nous avons changé de stratégie durant le voyage et avons demandé à notre opérateur de passer notre numéro en prepaid. En effet, il y avait toute une série de sites (banques, impôts, etc…) qui étaient liés à notre numéro de téléphone suisse et que l’on ne peut pas rediriger pour des questions de sécurité sur un numéro étranger. Avec l’abo passé en prepaid, on avait juste à glisser notre SIM suisse dans le téléphone quand on avait à se logguer sur un site envoyant un SMS (typiquement la banque), c’est sans frais si tu n’utilise pas et ça te sauve si tu as besoin de pouvoir recevoir tes SMS sur le N° suisse. A noter qu’en prepaid tu dois tout de même passer un appel chaque 6 mois je crois pour que le compte reste actif.
  • Concernant l’école : un  courrier a été adressé à la direction des écoles pour leur signaler notre projet. Quelques mois après notre annonce, nous avons reçu la décision positive pour sortir les enfants une année de l’école.
  • Il faudra planifier le plus de paiements réguliers à l’avance dans le ebanking, et essayer de mettre le plus de factures possibles en paiement par recouvrement direct (LSV) afin de ne pas surcharger la personne qui traitera notre administratif durant notre absence. Il faut aussi prévoir la déviation du courrier… (merci maman 🙂 !!!)
    Une planification assez fine a été faite, et les paiement ont été dans la mesure du possible faits par recouvrement direct. Quand ce n’était pas possible une personne s’est occupé ce cela ! Merci !!
  • Préparer la lettre de démission ou formaliser par écrit le congé non payé
  • Préparer le contrat de location pour la maison (un grand merci à Serge qui nous a transmis les docs de base et qui a répondu patiemment à nos questions)
  • Contrôler avec les assurances auto que l’on peut déposer les plaques auto à la poste (possible pour 24 mois à la poste en CH).
  • Trouver une place pour y laisser les voitures une année

.