JAK Strydom Reserve

By 22 août 2016Afrique du Sud

A notre sortie du Lesotho, nous avons rallié la première grande ville à la recherche d’un logement pour le soir. A Aliwal North, un Pub / Hôtel était recommandé par le Lonely Planet, et ils proposaienet bien des chambres mais hors de prix (pour notre budget). Après quelques minutes ils nous ont proposé des “chalets” en self catering à 15 kms de là, et pour un tiers du prix de la chambre d’hôtel. On fonce !

DSC_0010

En fait, les chalets en question sont une ferme et avec deux annexes composés d’une énorme cuisine en commun (avec… au moins 20 places ! ) et de deux mini appartements de deux ou trois chambres, le tout en plein milieu d’une petite réserve, la JAK Strydom Reserve.

DSC_0011

La réserve est gérée par Jaco et Jonelle. Jaco s’occupe de la partie ferme et animaux, et Jonelle de l’accueil des visiteurs. Jaco, c’est 100 kgs de muscles, le genre de gars avec qui on ne discute pas… hum ! Pour vous dire, Jonelle fait ma taille ! Gloups !

DSC_0012

On a eu droit a des muffins maison et à la tarte “typique des fermiers d’Afrique du Sud”  ! Juste génial ! On les a aussi vu gérer les antilopes de la réserve… en hélicoptère. Ils régulent les espèces en faisant des échanges avec d’autres réserves ou fermes. Et lorsque des animaux doivent être tués à cause de blessures ou de malformations, la viande est donnée aux pauvres de la région ! Chapeau !

Comme toute cuisine sud africaine, la cuisine était équipée d’un Braii, un bbq quoi… ça nous a permis de griller 2 énormes côtes de bœuf, dans lesquelles on a pu tailler des magnifiques lamelles encore rosées humm juste un régal ! Ah dernier détail, les 2 côtes de bœuf nous ont coûté… 6 Chf ! Cool non?

DSC_0002

Le matin de notre départ, Jaco nous a fait visiter sa réserve, on l’a suivi en voiture (self-drive game), il nous montrait les animaux : plein de boks (springboks, blessboks, …), impalas, oryxs, autruches, phacochères, zèbres, et on a roulé dans des tonnes de crottes de rhino blancs qu’on n’a jamais vu (ils en ont 5), tout comme les giraffes et les buffles, présents sur la réserve mais que l’on n’a pas croisés. Bref, un super moment, notre premier game, on s’en souviendra.

Si vous cherchez une adresse dans le coin, on vous recommande chaudement, ça a été un réel coup de cœur pour nous tous.

4 Comments

Leave a Reply