On arrive à Maupiti, chez Rose et Phirmin (Pension Orovaru)

Et voilà, il est temps pour nous de continuer notre voyage et de laisser Bora-Bora. Nous embarquons dans un petit avion à hélice de la compagnie Air Tahiti :

Après avoir vécu l’un de nos plus incroyable décollage, non pas à cause de l’avion mais bien pour la vue incroyable dont on bénéficie lorsque l’on s’envole de l’aéroport de Bora-Bora et qu’on survole son lagon, nous avons volé puis atterri, 20 minutes plus tard à peine, sur l’île de Maupiti. Le lagon que nous avons aperçu par les hublots nous laisse envisager le meilleur pour la semaine à venir :

Nous foulons l’aéroport de Maupiti, certainement à ce jour le plus petit aéroport qu’il nous ait été donné de voir ! Une piste d’atterrissage, deux cabanons, et la mer…

Comme l’aéroport est sur un motu, nous devons prendre la navette pour nous rentre sur l’île elle-même.

Une fois arrivés au débarcadère de l’île, nous sommes accueillis et fleuris par Rose, sa fille et ses petites-filles, chez qui nous allons résider pour la prochaine semaine.

On embarque dans son 4×4 et elle nous fait faire le tour de l’île pour aller jusqu’à la pension. Il n’y a sur Maupiti qu’une seule route qui fait le tour de l’île. La route fait 8 km, peu de chance de se perdre donc.

Réputée pour être autant belle que Bora-Bora, l’île de Maupiti est aussi décrite comme plus authentique et préservée du tourisme de masse. En effet, aucun hôtel n’a été construit sur l’île ou sur les motus, et seules des pensions de famille (sortes de formules “chez l’habitant”) existent pour trouver un hébergement. On a choisi une pension connue non pas pour son emplacement ou pour son confort, mais très réputée pour les gens qui la tiennent et qui font partager sans compter leur amour pour l’île.

Nous arrivons donc après quelque minutes de route à la pension : une grande maison, posée le long de la route, au fond d’un joli jardin parsemé d’arbres :

On y découvre des vélos en libre usage, bien pratiques.

Le pamplemoussier, plein de fruits prêts à être mangés :

La partie à manger est vaste et permet de réunir tous les résidents pour le repas du matin et du soir, que tout le monde prend ensemble. Les parents y voient une superbe salle de classe, au grand désarroi des enfants 🙂  !!

A l’intérieur, un salon avec une TV.

Bien vite adopté par les enfants !

Et des chambres simples mais propres et avec une literie très confortable, l’une des meilleure de notre voyage !

La salle de bain est partagée par tous les convives et la famille, c’est vraiment simple et authentique, pas de chichis ici !

Comme dans chaque maison polynésienne, on trouve un ukulélé qui fait le bonheur des enfants !

Une fois installés, Phirmin, le mari de Rose, nous emmène au terrain de pétanque. C’est le passe-temps favori sur l’île et les habitants s’y retrouvent pour jouer tous les jours en fin d’après-midi.

Nous déclinerons l’invitation à jouer, car franchement là le niveau c’était pas la pétanque “d’avec les boules en plastique de couleur qu’on fait à Planige” ! Ça tirait et ça pointait sec, bref, on a regardé. Les enfants ont trouvé des boules et ont joué entre eux !

Le soir, au moment du repas, Phirmin nous a joué un morceau de ukulélé avant de passer à table, on a bien compris qu’il nous reste pas mal de job pour arriver à un niveau convenable avec nos instruments 😉 !!

Le repas est incroyable : de magnifiques produits, des squilles, du poisson, de la salade de uru, nous découvrons que Rose est une cuisinière hors pair !

Et quand on dit poisson, ça ne rigole pas !! Voici le baliste qui nous a été servi :

Mais avant de commencer le repas, lorsque tous les convives sont réunis, Phirmin fait une prière, en chanson. Nous sommes un peu surpris les 2 premières secondes, puis nous entamons la chanson avec tout le monde dans la bonne humeur générale.

Plus tard, en fin de repas, nous avons été rejoins par l’une des fille de Rose et Phirmin qui venait fêter ses 3 ans ! Elle a apporté un super beau gateau à deux étages et nous avons tous chanté la fameuse chanson “Joyeux anniversaire”…

accompagnés par Phirmin au ukulélé !

Voilà donc le sympathique endroit dans lequel nous allons passer la prochaine semaine, en partageant le quotidien de Rose, de Phirmin et de leur famille.

6 Comments

  • Alex dit :

    Hier vendredi donc je passe chercher luna a la sortie de l’école direction Valais pour une soirée et qui on entend à la RTS vous!! Ça fait quoi d’être des stars???

    Bisous

  • Anne dit :

    Vous étiez à la radio??? Quelle émission? Faut partager!!! 🙂

  • Alex dit :

    L’émission s’appelle “a l’abordage”c’était vendredi vers 15h15 par la sur RTS la 1ère

  • devanthery dit :

    Je ne savais pas que Pirmin ( Zurbriggen) était parti s’installer à Maupiti !!!!! 🙂

  • Sarah dit :

    super ces B&B ou vous êtes accueillis comme des rois ………………pis la vue depuis l’avion pas mieux que celle depuis les avants sur le lac leman lol………………….

  • Christine dit :

    Vous avez très bien décrit 😉 Je viens de rentrer et j’ai eu la chance de loger chez Rose et Phirmin, on ne peut pas mieux, l’impression d’être en famille. Ils possèdent un petit bateau et organisent aussi des excursions dans le lagon pour nager avec des mantas et pour masque tuba dans les jardins de corail. Rose et sa fille nous régalent en préparant sur un motu leurs spécialités polynésiennes.
    Je reviendrai … le paradis il est à Maupiti.

Leave a Reply