Homestay à San Antonio Mulix (XuuxEek)

By 18 juillet 2017Mexique

Pour visiter les cenotes de San Antonio Mulix, il y a la possibilité de dormir dans les huttes du projet XuuxEek, un projet d’écotourisme initié par une famille du village afin de se trouver des revenus supplémentaires et de proposer une immersion dans la vie traditionnelle du Yucatan aux visiteurs. Depuis le temps, on sait que ce sont nos adresses préférées, nous sautons donc sur l’occasion pour réserver une nuit dans une hutte.

A notre arrivée, nous ne sommes pas attendus ! Mauvaise communication, la personne que nous avons eue par deux fois au téléphone et qui nous a confirmé que tout était OK n’a pas averti la propriétaire. Il y a toutefois bien assez de place, car en cette période d’avant vacances, aucune des 7 huttes n’est occupée pour la nuit. Nous prenons donc possession de l’une d’entre elles, toute simple à l’extérieur, murs blancs, toit végétal.

A l’intérieur, nous sommes étonnés par le relatif confort de l’endroit. On s’attendait à de vulgaires huttes, on se retrouve dans un vrai petit bungalow, avec deux doubles lits protégés par des moustiquaires (les seules que nous verrons de tout le Mexique, et pourtant il y a de nombreux moustiques ici…) et au-dessus desquels tournent un gros ventilateur.

Comme nous risquions d’être un peu serrés à 5 dans ces deux lits, ça a été l’occasion pour Etienne de tester une nuit entière sur un hamac. Le verdict était plutôt mitigé, mais tout de même positif : c’est une bonne solution de secours, mais pour une seule nuit. Difficile d’imaginer aligner deux semaines à dormir là-dessus (quoique l’on s’habitue peut-être…??)

Sur l’un des côté de la hutte se trouve la salle de bains, avec carreaux aux murs (du jamais vu ici), WC et lavabo.

Et une douche avec eau chaude ! L’une des salle de bains les plus luxueuses croisées au Yucatan .

Au milieu de toutes les huttes se trouve la partie “commune”, une grande hutte sans murs, avec un immense toit végétal sous lequel il fait bon passer du temps. On y sent en effet moins la chaleur.

C’est là que nous passerons plusieurs heures à jouer, à faire de l’école,

mais aussi à regarder la TV (c’est devenu une habitude ces derniers jours, jamais on n’a regardé autant la TV que cette dernière semaine – 2 films!). Au programme, “Bienvenue chez les Chti’s”.

Mais c’est aussi là que l’on a pu apprécier la bonne nourriture préparée dans la cuisine au bout de la hutte. Des repas délicieux, préparés par la maîtresse des lieux, Maria, certainement la 70aine bien trempée et toujours en pleine forme.

La voici d’ailleurs lors de la préparation du petit-déjeuner en pleine confection de petits tortillas tout frais. De la farine de maïs, de l’eau, du sel… on passe cette pâte dans une sorte de grosse machine à gaufres plate (une machine à tortillas quoi…) et on en ressort un magnifique petit disque bien régulier.

Pour la cuisson, c’est directement sur une plaque recouverte d’un mélange d’eau et de roche moulue (pour que cela n’adhère pas), le tout posé sur la gazinière.

Comme dans toutes les autres cuisines que nous avons rencontrées, on trouve toujours une casserole posée sur un feu de bois proche de la cuisine.

Vous l’aurez compris, on a mangé ici comme des rois ! Nous avons aussi apprécié l’échange qu’il est possible d’avoir, très facilement, avec les hôtes. Nous en avons plus appris sur les tortillas en une journée que lors des 40 dernières années !

On n’a pas pu partir sans faire une photo de famille avec Maria, qui nous a vraiment très très bien reçus. Donc n’hésitez pas, si vous êtes dans la région du Yucatan, cette éco-cabanas se trouve à moins d’une heure de route de Merida, et vous pourrez profiter d’un cadre très sympa, avec une famille vraiment accueillante, profiter des cénotes du village, améliorer votre espagnol, le tout en mangeant vraiment très bien. Vous auriez tort de vous en priver ! Voici un lien vers la page des cabanas : www.xuuxeek.com

4 Comments

Leave a Reply