Les marchés de Luang Prabang

Luang Prabang est connu pour son marché de nuit, sorte de grande braderie où les artisans vendent écharpes, sculptures, habits, sacs et autres babioles. Il se tient tous les soirs et est surtout célèbre pour être le marché le plus calme d’Asie. En effet, quand on s’y promène on n’est pas ennuyés à chaque pas par les vendeurs qui essaient de nous attirer dans leurs stands. C’est donc un endroit que l’on a bien apprécié, qui plus est on y est allés juste au moment du coucher du soleil, c’est … magique !

 

Tout cela se passe sur la rue centrale, juste à côté du temple Haw Pha Bang, éclairé de nuit, une splendeur !!! 

 

Le matin, autre décors et autre marché… Il se tient le morning market, fréquenté à l’aube par les locaux, puis dès 08h30 par les touristes. Fini les babioles manufacturées, là on vient acheter à manger… et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’au Laos, on mange de tout ! 

Des étales de boucherie

Grenouilles (vivantes..)

Chauves-souris… 

Poissons… 

Pattes de poules grillées… 

Il y avait aussi (mais pas pu prendre de photo…) des rats séchés, des cobayes vivants, des cobayes… morts et séchés, des larves, des scarrabés (encore vivants dans leur petit bol, un délice pour les yeux…), des poissons chats par centaines dans de minis sceaux, bref, à côté des mangues et des bananes, on pouvait trouver de bien drôles de choses ! On n’a pas été trop courageux, on n’a que fait les photos… et goûté les bananes grillées !

(16 commentaires)

  1. Haaa, vous nous rappelez tellement de souvenirs…nous avions aussi adoré Luang Prabang et même si cela fait déjà 12 ans, il semble que cela n’a pas trop changé. Notre autre coup de Coeur au Laos avait été les îles de Khone au sud, à l’epoque ce n’était vraiment pas touristique mais je ne sais pas si c’est encore le cas. Bonne route pour la suite de vos aventures.
    Alain

    1. Finalement on n’aura vu que Luang Prabang et Vientiane pour le Laos… Mais on a adoré, vraiment un coup de coeur pour ce pays, enfin pour ce qu’on en a vu

  2. A propos de nourriture, il semble que les entrainements en valais sur des insectes ne servent à rien…..petit joueur Etienne….:-) des becs

    1. J’ai tenté autre chose, en Thaïlande… On en parlera peut-être… ou pas 😉 ! L’insect sec valaisan c’est pipo comparé au grillon juteux thailandais.

    1. je pense qu’en un seul jour il y a plus de vendeurs (et de clients) que sur toute l’année à Sierre, p’têtre même en y incluant la Ste-Catoche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.