Kampong Phluk

By 14 janvier 2017Cambodge

La visite du jour, c’est le village sur pilotis de Kampong Phluk, à 45 minutes de route de Siem Reap, au bord du lac Tonle Sap. C’est un village qui a su s’adapter magnifiquement à la variation de la hauteur de l’eau entre la saison sèche et la saison des pluies de la rivière Tahas en construisant, nous a-t-on expliqué, ses maisons sur des pilotis de bois hauts de près de 7 mètres ! La visite se fera sous un ciel bien chargé, il a plu toute la nuit et on se fait parfois encore un peu arroser, par petites averses.

Le trajet nous fait traverser des rizières, toujours autant vertes.

Notre route, en terre battue ocre et humide,

voire mouillée !

Les locaux semble se moquer de la boue avec leurs camions, tuktuk et monoaxes.

On se parque (dans la boue, il faut serrer drôlement fort les orteils dans les schlappes pour pas les perdre !) puis on embarque dans un long et étroit bateau, sur la rivière. La route s’arrête en effet là et, même en saison sèche, le seul moyen d’accéder au village c’est par bateau.

Mathilde n’est pas très à l’aise “sur les vieux bateaux pourris” comme elle dit, et ça lui prend toujours quelques minutes avant de se détendre…

Nous sommes toujours accompagnés par notre guide, Sakhon, qui nous avait déjà emmenés aux temples d’Angkor.

La rivière est pleine de petits bateaux colorés qui emmènent les gens au village sur pilotis.

A noter, le système de direction, avec une simple corde roulée autour d’une colonne de direction de voiture, et qui tire le gouvernail à gauche ou a droite à l’arrière du bateau. Simple, efficace. 

Les bateaux ont tous des moteurs de type “long tail”…enfin, presque tous ! 

Après quelques minutes de navigation, on arrive au village ! Impressionnant de voir toutes ces maisons perchées si haut (on est en pleine saison sèche).

Toutes les infrastructures d’une ville sont présentes : l’église,

Le temple,

mais aussi l’école.

Et pour y aller, pas de bus, mais … des canots !

La vie ici s’organise tout simplement en faisant tout en bateau. Intriguant, voire stressant pour nous, car de très nombreux (très) jeunes enfants manipulent des canots seuls sans leurs parents. 

Des plateformes flottantes coulissent le long des pilotis et offrent des espaces, on y a vu de nombreuses scènes de vie, certains y faisaient pousser des légumes, on a même vu une porcherie organisée là, sous une maison. Dommage, on n’a pas eu le temps de faire une photo des cochons ! 

Les arbres de la forêt des alentours sont vraiment spéciaux : si on peut voir leur tronc en période sèche, ils sont quasiment totalement immergé en saison des pluies et arrivent à survivre malgré tout !

Au milieu de la visite, nous avons fait un arrêt sur un restaurant (flottant celui-là) pour prendre un lunch. Là, les enfants ont pu voir dans des cages des crocodiles et un python, ainsi qu’un grand stock de poissons gardés précieusement dans l’eau tout près des cuisines (on peut pas faire plus frais!). Ils se sont aussi émerveillés devant une chatte qui venait de faire 9 petits dans le fond d’une armoire vitrée.

Nous avons ensuite continué à descendre la rivière et sommes allés naviguer sur le lac Tonle Sap quelques minutes.

Juste le temps de se faire accoster par une vendeuse ambulante de fruits, boissons, cigarettes. On lui prendra quelques mangues comme dessert. 

Et voilà notre visite de Kampong Phluk! C’était tout simple et tout sympa!

 

4 Comments

Leave a Reply