Notre petit chez-nous pour le prochain mois

Nous voilà donc en Polynésie, sur l’île de Raiatea, qui fait partie de l’archipel des îles-sous-levent. Alex et Nath, des vieux copains connus en Suisse il y a près de 20 ans et maintenant installés à Raiatea, nous ont dégoté un plan hébergement nickel : un bungalow au Sunset Beach Motel, à 20m du lagon, au milieu d’une cocoteraie :





A l’intérieur, une cuisine équipée avec four et un grand réfrigérateur / congélateur, une douche, un WC, une chambre (on y a mis les 3 enfants) et une grande pièce à l’entrée qui fait salon et chambre des parents. Devant la maison on a une belle terrasse couverte, et à l’arrière un couvert à voiture. Cerise sur le gateau, le ménage est fait une fois par semaine !!! C’est en fait des bungalows utilisés par des résidents “long terme”, avec un peu moins de cachet que les bungalows en bord de mer mais à un tarif vraiment bien plus abordable pour nous, comme on y restera près de 4 semaines complètes.

Pour le premier matin, comme nous n’avions pas pu aller faire des courses, nous avons opté pour le petit-déjeuner livré au bungalow, et le moins que l’on puisse dire c’est que c’était la grande classe :



Les filles, elles, se sont de suite mises à la mode polynésienne, avec la fleur dans les cheveux :


Une fois rassasiés, nous sommes allés découvrir la partie “baignade” de l’hôtel. Comme il n’y a que très peu de plages autour de l’île de Raiatea, la faute aux platiers de corail qui encerclent l’île, la meilleure façon d’accéder à l’eau c’est un ponton. Et celui du Sunset Beach est réputé car il nous permet d’avancer jusqu’à la fin des coraux, et de profiter de l’eau à partir de l’endroit où les fonds deviennent plus profonds.

On y trouve aussi de beaux coraux à explorer en snorkeling, ainsi qu’une ribambelle de poissons multicolores qui y ont élu domicile, certainement motivés par les nombreux bouts de pain jetés par les vacanciers.



Cerise sur le gâteau, une tyrolienne est installée au bout du ponton et permet de s’élancer du haut d’une petite plateforme directement dans le bleu du lagon, quelques dizaines de mètres plus loin.

Le paradis ? Il semble en tous les cas qu’on s’en rapproche…

(10 commentaires)

    1. et pourquoi pas dans la première… ? Un billet d’avion, quelques jours de vacance… Facile non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.