La cascade Llanos de Cortes et ses surprises

By 8 juin 2017Costa Rica

Petite virée aujourd’hui à la cascade Llanos de Cortes. Nous devons aller à Liberia, à la banque, pour acheter nos attestations de sortie du pays (formalités qui nous faciliteront la vie pour passer la douane vers le Nicaragua. C’est Barbara qui nous a donné le tuyau). Étienne va acheter au guichet nos “impuestos de salida” tout en espagnol comme un champion! Anne ne peut pas s’approcher du guichet, le garde de la banque a dit “un seul à la fois”, alors on ne badine pas avec le garde… surtout quand il est armé…

La cascade n’est pas trop loin de Liberia, alors on se prend un casse-croûte devinez… une baguette etc… 😉 !!)et on file. Llanos de Cortes c’est une cascade avec un joli bassin pour se baigner et un beau coin ombragé pour pique-niquer. Pour la trouver, il suffit de prendre l’autoroute et de sortir à un minuscule embranchement presque invisible (tchak d’un coup comme ça!), puis on suit la route non goudronnée, on se parque, et nous y voilà!

On prend notre pique-nique et nos affaires de baignade et on descend vers la cascade.

On y arrive très rapidement! C’est très joli! 12m de haut et 15m de large; Ça fait un joli bruit et c’est rafraîchissant.

Les parents préparent le dîner, un looong sandwich-baguette comme d’hab, et les enfants filent se baigner.

Ils reviennent quand même assez vite, leur estomac leur rappelant qu’il est temps de faire entrer de la nourriture dans leur petit corps.

Puis tout le monde se jette à l’eau. Louis nous montre qu’il a trouvé un chemin secret pour accéder à l’arrière de la cascade. C’est vraiment sympa de voir une cascade depuis l’arrière (on se sent un peu comme Aktarus qui va sortir de la cascade avec son robot Goldorak).

Soudain arrivent toute une série de dames en bikinis très très légers, avec des attributs très développés. Elles sont accompagnées de photographes. Ahuris, nous observons le ballet improbable: les filles se coiffent, se maquillent, se mettent de l’huile brillante partout (bien aidées de l’aide-photographe, très content d’ailleurs du boulot qu’il avait trouvé…). Toujours ahuris, nous regardons les filles poser sous les crépitements des photographes, dans l’eau, sur un caillou, avec un parapluie, sans parapluie, avec une copine, sans la copine, etc. La situation est extrêmement cocasse! Louis et Arno posent beaucoup de questions, et nous leur expliquons que les filles posent certainement pour un calendrier… On n’a pas osé aller faire des photos, mais on voit en petit à gauche de la cascade les filles qui posent !

Le ballet cocasse se déplace un peu, et nous profitons pour faire un dernier selfie devant la cascade et on file.

Llanos de Cortes c’était super! Et plein de surprises!

 

 

5 Comments

Leave a Reply