Nous voilà à Los Angeles!

By 2 août 2017USA

Notre vol et notre sortie de l’aéroport de Los Angeles se sont bien passés. Nous sommes arrivés fatigués, car s’il n’était que 21h aux USA, il était déjà minuit passé dans nos petits corps arrivant de Cuba. Le couac a commencé à l’attente de notre shuttle pour l’hôtel… Nous appelons l’hôtel, on nous dit d’attendre le bus, qu’il va arriver. On attend, encore et encore… On re-téléphone, on re-attend, on re-re-téléphone et on re-re-attend…  Les enfants sont très fatigués.

Au bout d’une heure, Anne n’en pouvant plus, on tente d’appeler un taxi Uber, mais c’est sans succès car il n’y a pas de réseau. Du coup, on opte pour un taxi normal. On saute dedans, et quand on lui dit où on va, le chauffeur s’énerve car la distance est trop courte, l’hôtel est juste à côté et il nous explique qu’il va de toute façon nous faire payer 20 dollars, car c’est le prix minimum, même pour une course de 3 minutes… Ok on s’en fiche, nous on veut juste aller au lit!

On arrive à l’hôtel 3 minutes plus tard. Mathilde s’endort sur une siège devant la réception…

Pendant ce temps, la glaciale dame de la réception nous reçoit en nous disant qu’elle n’a jamais eu notre réservation… Ça prend des plombes, on est tous morts de fatigue… La réceptionniste est particulièrement désagréable, avec nous comme avec son collègue, et nous on s’impatiente…

Finalement nous arrivons à avoir une chambre et on s’effondre tous sur nos lits. Le lendemain, petit-déjeuner affreusement dégoûtant à l’hôtel: pain immonde sans rien à mettre dessus, gaufres dégueu, pommes sans goût.Bon ben… on se dit que si c’est ça les USA, il vaut mieux ne pas y aller! Arriver dans un hôtel qui n’organise pas de shuttle à l’aéroport mais qui prétend en avoir un, qui n’a pas vu notre réservation et qui fait des petits-déjeuners dégoûtants! Berk, ça donne pas envie…

Du coup, on décide de tester la vraie Amérique, de soigner le mal par le mal, et nous voilà au Mac Donald’s!

Les enfants sont heu-reux!

Nous optons pour une balade à Los Angeles Downtown, et nous découvrons les grands buildings de ce quartier d’affaires.

Nous n’avons pas d’hébergements pour la nuit, et nous cherchons quelque chose sur un site d’offre de dernière minute. Le site attribue des chambres d’hôtel, mais le client ne sait pas de quel hôtel il s’agit; il l’apprend uniquement à la fin de la réservation et du paiement. Joueurs, on tente l’affaire, et nous voilà au…. Westin pour une nuit! Youhou! On est trop contents! Ça va nous remonter le moral par rapport à notre premier hôtel c’est sûr!

On ne dit rien aux enfants jusqu’à ce que nous soyons vraiment devant le bâtiment. Quand Etienne leur dit qu’on va dormir là, ils n’en croient pas leurs oreilles! Ils sont tout contents! Ils sautent partout tout excités en couvrant leur père de bisous.

Nous voilà donc au Westin pour une nuit! Comme il est beau cet hôtel! Il y a même des ascenseurs vitrés à l’extérieur!

La vue depuis notre chambre…

On a super bien dormi, et surtout, le petit kif (comme dirait Arno) pour les enfants, ça a été d’enfiler le peignoir du Westin après la douche… Nous sortons pour déjeuner, et on se balade à nouveau parmi les grands buildings. Comme il est dimanche, le quartier est presque vide; ça fait bizarre mais c’est assez sympa.

On se dégote une petite boulangerie que l’on dévaste tellement tout a l’air bon!

Puis on passe devant un H&M et on décide d’aller y jeter un oeil. Le magasin n’est pas encore ouvert, nous devons attendre un peu. Arno remarque alors qu’en passant ses orteils sous un balcon vitré sur lequel il est appuyé, il voit ses orteils en même temps que le reflet de ses orteils. Il nous appelle pour voir ça et on trouve ça tellement marrant qu’on s’amuse à faire plein de photos (avec chaussures, sans chaussures, orteils écartés ou serrés, etc…)… Bref le temps passe vite et voilà H&M ouvert pour aller flâner un peu.

Si notre premier contact avec Los Angeles a été un peu mouvementé avec notre premier hôtel pourri, on a bien vite su rattraper le coup avec un super Westin!

One Comment

Leave a Reply