Visite de Granada

By 24 juin 2017Nicaragua

Recommandée par beaucoup de monde, nous avons décidé de rester quelques jours dans la belle ville de Granada. C’est en calèche, moyen de visite traditionnel dans cette ville, que nous avons parcouru les rues de la cité coloniale. Voilà notre carrosse :

Tiré par deux chevaux nous avons durant plus d’une heure arpenté les artères de la ville.

Nous avons passé devant de très nombreuses églises, toutes plus belles les unes que les autres :

Et si elles sont belles à l’extérieur, que dire de l’intérieur !

Pour terminer, nous avons demandé à notre chauffeur de nous laisser devant la cathédrale, certainement l’une des plus belles constructions de la ville.

Nous avons eu la chance de pouvoir, en la visitant, voir les nouvelles fresques qui étaient en cours de réalisation au plafond de l’édifice. Peintes avec une touche de modernisme que l’on n’avait encore jamais vu dans une église, et encore moins dans une cathédrale, ça a été une bonne occasion d’aborder quelques préceptes du christianisme :

Nous avons aussi pu voir l’artiste à l’oeuvre, sur une grande passerelle, aidé de patrons de papier. Ah, comme la passerelle était activée par un moteur diesel, on vous laisse imaginer le bruit dans la cathédrale !!

Mis à part les églises, nous avons particulièrement aimé les maisons colorées en ville. Des couleurs partout, ça change de nos villes grises !

Comme partout en Amérique centrale, nous avons rencontré de nombreux bus VW (type 2), toujours très sympa à croiser :

Et autre incontournable, le school bus américain transformé en bus de transport :

Au milieu de la journée, après cette balade au coeur de la ville et de ses églises, toute la famille était en pleine forme et parée pour découvrir la dernière curiosité au programme de la journée :

Le musée du cacao ! Nous étions curieux de découvrir cette boutique / restaurant / musée duquel nous avions entendu le plus grand bien. On entre dans une boutique, puis soit on s’installe pour boire un chocolat ou manger une pâtisserie, soit on regarde les choses qu’ils produisent et qu’ils vendent, soit on opte pour une visite guidée d’une quinzaine de minutes, gratuite (on paie le guide, un employé de la boutique, au pourboire). On a opté pour cette dernière solution, pour le grand plaisir des enfants. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que notre guide ne manquait pas d’énergie pour nous expliquer le chemin qui mène du cacaoyer au chocolat !

Il nous a aussi montré comment le cacao était broyé sur des mortiers manuels. Cela donne de la pâte de cacao, correspondant à du chocolat à 100%, que tout le monde a pu goûter…  et c’est amer !

Couché, debout, et même chantant et dansant, le guide a fait participer toute la famille au broyage des fèves, nous expliquant aussi le rôle de monnaie que ces fèves jouait dans les civilisations passées.

Après le cours pratique de broyage du cacao, nous avons passé à la phase de dégustation : carrés de chocolat, pâte de cacao, thé d’écorce de fèves de cacao, la dégustation comportait plein de produits différents :

Et les parents ont même eu droit à des liqueurs de cacao, pas vraiment du goût d’Etienne ! Sans discussion notre guide avait largement gagné son pourboire équivalant à cinq entrées dans un musée du cacao tant il a dépensé de l’énergie à nous présenter tous ces produits.

Après cette visite, nous sommes rentrés à notre hôtel. Nous avons beaucoup aimé cette ville, avec ses églises et ses couleurs, mais aussi la douceur de vivre que nous y avons senti. Sa petite taille permet d’en faire rapidement le tour, idéalement en calèche. Vous passez par le Nicaragua ? Ca serait vraiment dommage de manquer ça.

 

 

6 Comments

Leave a Reply